Chapitre trois.

Episode un: Quand les secrets ne peuvent être gardés plus longtemps...
"-C'était super, Ziva, cette fin d'aprem!
-Oui, en effet, on a déniché pleins de trucs!
-Et on a laissé du temps à ton gentleman pour...
-Abby, lui coupa-t-elle.
Les yeux des jeunes femmes pétillaient de malice.
-Quoi, répondit-elle de son ton innocent et aigu.
Elle marchèrent jusque la voiture rouge flash d'Abby et prirent la direction de l'appartement de Tony.
-Abby...Tu crois que...Que Tony m'en veux encore d'avoir douté de sa confiance quand...Quand il a tué Rivkin...?
Abby déposa délicatement sa main sur la joue de Ziva, pour réconforter celle ci.
-Ziva-belle, commença-t-elle, il était perturbé que tu doute de lui, très, et je peux te dire qu'il était dans un sale état, lorsque tu es repartie en Israël. Il faisait régulièrement des recherches sur toi, pour voir comment tu allais. Et ce fut le premier à se rendre compte de ta disparition, en le découvrant sur un site de ton pays natal. Gibbs est partit à ta recherche avec McGee et lui, et il était très inquiet pour toi. Il avait peur, Ziva. Peur comme si sa vie en dépendait. Comme si tu étais sa propre vie. Quand tu es rentrée avec eux, je l'ai surpris à regarder la photo, tu sais, celle avec toi dessus, à Paris. Tu ne peux pas savoir comme il était perturbé, Ziva. Mais, jamais, au grand jamais, il t'accepterait dans sa vie pour ensuite te faire souffrir. Surtout comme il tient à toi. Depuis toujours, il tient à toi Ziva, tu m'entends?
-Oui, je t'entends, Abby.
-Ziva, tu pleures? Eh, Ziva, calme toi!
-Si tu savais comme ça me touche, Abby. Je pense que je devrais lui présenter mes excuses...
-Je crois, oui. Mais pas tout de suite, Ziva. Le temps l'a déjà effacé.
Elles parlèrent encore pendant le reste du trajet, puis vint le moment de se dire aurevoir, la voiture posté devant l'immeuble
-Bisous, Abby, et merci!
-De rien, ma belle. Bonne soirée!
Elle partit, entra dans l'immeuble, puis rejoignit le numéro de l'appartement. Elle toqua, puis attendit que Tony lui ouvre, ce que celui ci se hâta de faire:
-Bonsoir!
-Bonsoir, Ziva. Entre, et fais comme chez toi.
-Dac'. Mais je vais quand même te demander où je pourrais mettre mes affaires.
-Suis moi.
Il l'entraîna dans sa chambre, où elle y déposa ses affaires, avant de tourner les talon et d'avancer dans la direction de Tony, pour lui quémander un baiser qu'il lui donna aussitôt.
-Je...je t'aime, Tony, dit-elle, sincère, malgré son ton hésitant.
-Moi aussi, Ziva.
-Je...je suis désolé de ne pas...avoir eu confiance en toi, lorsque... Tu as tué Rivkin.
-Je te pardonne, Ziva. Depuis toujours. Et je voudrais que tu m'excuse de l'avoir t...
-C'est déjà fait, Tony.
Ils restèrent là, à se peloter, où Ziva finit par s'endormir, laissant ainsi l'occasion à Tony d'aller préparer le dîner. Elle se réveilla en douceur, une demi heure après, et le chercha, pour finalement le trouver dans la cuisine.
-Je me suis endormie?
-Apperement.
-L'amour rend tellement aveugle qu'on finit par s'en épuiser les yeux.
-À table! Désolé, c'est pas unresto très...
-Je m'en fiche, Tony. Le fait que tu sois là, il se transforme en 1000 étoiles.
Il en rougit de plaisir, tandis qu'elle s'installait à table.
-Je suis pas un très bon cuisinier, tu sais...
-Chut, dit-elle, en lui déposant son doigt sur ses lèvres.
-Bon appétit.
Ils finirent leur repas entre rires et sourires, joie et bonne humeur.
Puis il regardèrent un film, où Ziva, une nouvelle fois, tomba de sommeil dans les bras de Tony. Il alla la coucher, lui mit sa chemise de nuit, malgré l'hésitation, puis se joignit à la danse. Comme elle, il n'eu pas de difficulté et s'endormi sans aucun mal.


*
Le soleil filtrait entre les rideaux de la chambre, lorsque Tony se réveillait. Chaque jour lui semblait plus magnifique les uns des autres. Il secoua légèrement le bras de Ziva car il était assez tard et qu'ils devaient aller au centre du NCIS.
-Ziva, tu dors?
Elle se mitles mains sur les oreilles et poussa un gémissement.
-Ziva, allez...!
Elle lui mit la main sur sa bouche pour le faire taire, et grommela une nouvelle fois.
-Ziva, ma chérie, lèv...
Cette fois, elle ouvrit entièrement les yeux, des yeux surpris, écarquillés. Elle releva la tête et le fixa des yeux.
-T-Tony... Tu... Tu m'as appelé "ma chérie"...?
-Si ça ne te plaît pas, je peux toujours m'arrêter... Je ne voulais pas te brusquer.
-Tony... Tu es si idiot. Et si... À la fois... Je ne sais même pas. Oh, et puis zut. Je t'aime et puis voilà.
-Je sais, moi aussi, ma belle."




    [...]

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.161.116.225) if someone makes a complaint.

Comments :

  • mariri24

    25/08/2012

    super discours d'abby comme celui de gibbs

  • TIVA-SHIPS

    08/07/2012

    j'adore !!!

  • TIVA-SHIPS

    08/07/2012

    MDRR ! :) Super !

  • Lafolledu7

    09/05/2012

    Le trucs "ma chérie" m'as bien rire MDRRR

  • fics-ncis-tiva

    29/04/2012

    trop beau la fin ^^))

  • GirlsRockxxD

    10/04/2012

    Trop bien !!!!!!!!!!!!!!!

  • ncistivafic

    21/03/2012

    c'est trop mignon ^^

  • gitana34080

    27/01/2012

    super chapitre

  • gitana34080

    27/01/2012

    j'adore

Report abuse