• 3272 visits
  • 40 articles
  • 737 hearts
  • 707 comments

Hello! 04/04/2012


Bonjour! Et, surtout, bienvenue sur mon blog, qui concerne la série NCIS "Enquêtes spéciales": ou plus particulièrement, le Tiva, mélange de Tony et Ziva. Je vous souhaite une bonne visite. N'hésitez pas à me demander en amie, j'accepte tous les blog concernant NCIS. 
Je ne rend pas les commentaires. Je suis ici pour le plaisir des yeux, pour que des gens lisent mes fics si bon leur semble, je ne suis pas un super marché. Je ne suis pas non plus une machine. Je ne suis pas là pour avoir le plus de commentaires, je veux justes qu'ils soient sincères, et non des "1,2,3...". C'est ridicule. Moi, je suis là pour le plaisir. C'est tout.
    
Contre le plagiat. Je ne suis pas contre que quelqu'un publie une des mes fictions sur son blog. D'u moment qu'il mette un lien redirigeant vers mon blog, et qu'il précise que ce n'est pas lui qui l'a écrite. Je ne suis pas contre, mais le plagiat, c'est pas possible. Toutes ses heures de travail, toutes ces soirées à péter un câble contre l'ordi car la validation de l'article beugue. Ça , c'est juste impossible. Je supporte pas. Si tu prends, tu préviens, tu met un lien qui mène chez moi. C'est juste ça. Au moins ça.
          
Ah, et les tags, c'est encore une autre chose. J'ai commencer, donc je fini. Mais j'ai décider de ne pas publier les tags sur mon blog. Je mettrais un lien qui mènera à une page Microsoft Office Word. Et au passage, je me contente de donner mes renseignement. Je ne tag personne. La flemme. ♠. Et aussi, pas plus de 7 fois taguée, je rappelle juste.
      
Autre chose.... 
J'ai un blog sur ma chanteuse préférée, aussi j'ai nommée Coeur de Pirate ♥
         
Voilà, peace à tous ceux qui prennent le temps à lire mes articles. ♣

Présentation des personnages-acteurs. 04/04/2012

Salut! Ici, c'est très simple. Il vous suffit de cliquer sur un symbole situé au dessous de l'acteur de votre choix, et vous serez redirigés sur sa présentation, directement du site Team-NCIS. Voilà, à vos lunettes!!!
 
Ziva David, jouée par Cote de Pablo
Présentation des personnages-acteurs.

 
Antony DiNozzo, joué par Michael Weatherly.
Présentation des personnages-acteurs.
 
Timothy McGee, joué par Sean Murray.
Présentation des personnages-acteurs.

 
Abigail Scuito, joué par Pauley Perrette.
Présentation des personnages-acteurs.

 
Leroy Jethro Gibbs; joué par Mark Harmon.
Présentation des personnages-acteurs.

 
Voilà, je pense que les aures personnages acteurs ne seront pas assez présent pour que je mette leur présentation, mais vous pouvez toujours visiter le site de la Team
 
 

02/01/2012

              
 
Ziva et Tony, nous le savons tous, sont deux membres du NCIS. Ziva n'est qu'officier, mais Antony a lui le poste d'agent spécial. Ziva est arrivée dans le NCIS quand Kate Todd est morte, une balle dans la tête. A son arrivée, Tony tombe raide, impressionné par sa beauté. Ziva tombe également sous son charme. Mais la règle numéro 12 de Gibbs empêche les membres du NCIS d'avoir des relations amoureuses les uns des autres. Ils rêvent de vivre une aventure sentimentale ensemble, mais refusent toute fois de griller la règle. Dans la saison 8, un nouvel agent, Erica Jane, tourne autour de Tony, et Ziva en est tout au plus jalouse. Que va t'il se passer? Ziva va t'elle se jeter à l'eau? Voici la version que j'imagie de l'aventure.
 
Ziva David, en hébreu, signifie Brillance(Ziva) Bien-aimée(David). Celle-ci parle 9 langues: turc, hébreu, français, allemand, arabe, anglais, italien, espagnol et russe. Elle éprouve cependant quelques difficulté pour les expressions idiomatiques.

Ziva est un membre de l'équipe à part entière depuis la saison neuf.

Newsletter! 01/03/2012

Newsletter!

 
Bonjour! Voici un tout nouvel article; je vous offre une newsletter! Si tu veux être au courant de la publication d'un article, si tu veux en savoir plus sur la suite d'une fic', inscris toi ici, mais précise, car il y en a qui vont peut être commenter mon blog ici (mais évitez, quoi!). Vous devrez également mettre au moins un commentaire sur chacun de mes articles. Lisez les, juste pour le plaisir des yeux! Sur ce, à vous de choisir si oui ou non vous vous inscrivez!!!

Et voici la liste des inscrits:

Taguée. 14/03/2012

Bonjour! Voilà, je sors juste de ma petite journée de cours, de théâtre, et enfin, je me connecte sur mon Sky'. Et qu'est-ce que je vois? Taguée! Deux fois? Bon, d'accord. Je vais commencer.
 
Je me suis fais taguée par:
 
-xfictionncisx
-Ficstiva
 
Et je me lance.
 
1.
7 choses sur moi.
-Je m'appelle Carla
-J'ai 12 ans.
-J'assume mes défauts.
-J'ai une soeur.
-Je ne rate jamais NCIS, même les vieux épisodes.
-Je suis timide.
-Je suis une personne banale.
 
7 choses que j'aime.
-J'aime les chats.
-J'ai une passion pour le théâtre.
-J'aime écouter la musique.
-J'aime dessiner.
-J'aime la neige.
-J'aime gueuler dans chansons que je chante faux.
 
7 choses que je déteste.
-Je déteste les betteraves.
-Je déteste les disputes.
-Je déteste la politique.
-Je déteste les voitures.
-Je déteste me lever tôt.
-Je déteste les devoirs.
-Je déteste la rentrée.
 
7 choses que je dis souvent.
-Hakunamatata.
-Ahah.
-Jor?
-Ta guxule!
-Béwi!
-Tu rigoles!?
-Arrêtes!
 
 
2.
7 choses sur moi.
-Je suis née un 18.
-Je suis scorpion.
-Je veux être un kangourou.
-Je vais refaire ma chambre.
-Je suis à cour d'idées.
-J'ai souvent faim.
-J'ai trois chats.
 
7 choses que j'aime.
-J'aime le chocolat.
-J'aime dormir.
-J'aime la vie.
-J'aime les vacances.
-J'aime écrire.
-J'aime raconter des blagues à deux balles.
 
7 choses que je déteste.
-Je déteste les gens qui font des farces méchantes.
-Je déteste les voleurs.
-Je déteste qu'on ne m'écoute pas.
-Je déteste les criminels qui volent juste pour le plaisir.
-Je déteste les gens violents.
-Je déteste pleins de choses.
-Je déteste quand on me pose cette question.
 
7 choses que je dis souvent.
-Alléluia!
-Patate.
-Patatoz.
-Chut.
-J'ai faim. J'ai toujours faim.
-Bordel de cacahuète.
-Mais...


Je me suis fait taguée par:
-x-Duo-Ncis-x


Et je me lance.


7 choses sur moi:
-J'ai la phobie des guêpes.
-J'ai 7 tortues.
-J'ai un chien.
-Je regarde souvent l'émission "Le jour où tout à basculé". C'est intéressant.
-J'écris mes fictions sur papier.
-Je tourne un film sur la Sécurité Routière.
-Mon rêve est de voler (en parachute).


7 choses que j'aime.
-J'aime la limonade.
-J'aime les poneys roses qui ont des ailes.
-J'aime la nature.
-J'aime mon blog.
-J'aime lire les fics sur le Tiva.
-J'aime le Vendredi. C'est le soir du week-end. Et puis y'a NCIS, aussi...
-J'aime le caramel.


7 choses que je déteste.
-Je déteste les avocats qui protègent les meurtriers, les violeurs, etc.
-Je déteste qu'on me tague.
-Je déteste les mites.
-Je déteste les maths.
-Je déteste les racistes
-Je déteste les homophobes.
-Je déteste les LMFAO's.
 
Je me suis faite taguée par:
-Tiva-114


Et je me lance.


7 choses sur moi:
-J'ai bientôt 13 ans.
-Je fais de l'allemand.
-Du latin.
-Je veux apprendre la langue des signes, c'est si joli.
-J'adore le français.
-Je suis du style Liberty.
-J'adore les bijoux rétros.


7 choses que j'aime:
-J'aime les sacs.
-J'aime les chaussures.
-J'aime les créations manuelles: pâte fimo, origamis...
-J'aime les diabolos menthes.
-J'aime le poisson (oui, oui, c'est trop bon!).
-J'aime la stracciatella (miam!).
-J'aime Al.Hy, la candidate de The Voice. Non je rigole, j'en suis fan.


7 choses que je déeste:
-Je déteste les aphtes (ma haine envers eux est indescriptible)
-Je déteste les endives.
-Je déteste le soja.
-Je déteste les mauvaises fictions "AveK dé Fot édé AkcEnt PaRToouT". Non mais ou on va? Arrêtez de détruire notre langue, quoi!
-Je déteste qu'on me manipule.
-Je déteste le rap. Bababah.
-Je déteste ce mal de crâne qui me tiraille depuis tout à l'heure. Le méchant.


7 choses que je dis souvent:
-"Amen!".
-"Paix à ton âme".
-"Je suis une Al.Hyenne folle à lier qui vit par télépathie sur la planète zébulon". 
-"Vous me suivez/ Tu me suis?"
-"Je dors par télépathie". J'aime la télépathie, vous comprenez...
-"J'ai une flemme de poulet rôti"
-"On est prisonnier des faveurs qui nous sont faites". C'est ma citation fétiche.


Et encore une fois, mais cette fois-ci, ce sont des questions, pour changer.


Les questions que l'on me pose.


 
• Quel age as-tu ? J'ai 13 ans.
• Quel est ton surnom ? Je n'en ai pas vraiment, mais des fois, "Carloche Brioche", ou par les amies de ma soeur, "Carloubidou". 
• Quel est la chose dont tu ne pourrais pas te passer ? Un carnet.
• Aimes-tu être taguer ? Ça peut être amusant, sauf quand les questions sont indiscrètes.
• As-tu un porte bonheur ? J'en ai plein. J'adore la spiritualité, la télépathie tout ça., l'énergie que contient un objet.
• Quelle est ta passion ? Le théâtre, c'est ma septième année.
• Fais-tu du Sport ? Oui, du badminton. 


Je ne tague personne.


Une nouvelle fois!


Les questions que l'on me pose:



- Comment t'appelles tu? Je m'appelle Carla. Je le dit dans mon profil.
- Quel age as tu? J'ai 13 ans.
- Ton animal préféré? Le chat, c'est mon animal fétiche.
- Ta matière préféré? Le français, l'art plastique et l'anglais. 
- Ton film préféré? "Lol, Laughing Out Loud.", de Lisa Azuelos, avec Sophie Marceau.
- Ta deuxième série préféré? Je n'en ai pas.
- Quels sont tes bonnes résolutions de l'année? Je n'en ai pas non plus, mais j'ai plutôt un objectif qui serait de stabiliser mon poids, ou à la limite perdre un kilo ou deux.

 


Voilà. Enfin. J'ai enfin fini!!! Je vous hais ♥. 
 

Ziva et Tony- Saison 8. Chapitre un. 03/01/2012


Episode un: Quand les secrets ne peuvent êtres gardés plus longtemps...

Introduction: Gibbs avait engagé une nouvelle recrue, Erica Jane, qui, au yeux de Ziva, tournait un petrop autour de Tony...




Il était 19heure35, et Ziva quittait son travail, une nouvelle fois abattue par Erica, mais sans toute fois le montrer:
"-Salut les gars!
Elle lança un dernier regard à Tony, que celui-ci soutena.
-Aurevoir, Ziva."


Le soir, vers 22heures, elle décida de l'appeler. Et lui aussi, aussi surprenant que soit-il, l'appelait. Alors, elle le rappela.
"- Ziva?
-Tony!
-En personne. Tu as quelque chose à me dire?
-Je te rappelle que, toi aussi, tu cherchais à me joindre!
-Je sais.
-On...On pourrait se retrouver au parc, d'ici un quart d'heure? Je pars de chez moi dans cinq minutes, d'accord? Elle marqua une pause, avant d'ajouter: Et emmène un grand parapluie, le mien est cassé."


Il approuvait sa proposition, tandis qu'elle raccrochait. Elle se maquilla légèrement, juste histoire de, et quitta son appartement. Elle sortit de l'immeuble, et le froid lui dévora les joues. Elle avançait, à l'abri, sous le préau , en regardant le sol, quand quelqu'un lui retenit légèrement le bras. Sur la défensive, elle se dégagea, prête à se battre, et se détendit en voyant Tony. Elle hésita, puis se rua dans ses bras pour fondre en larmes.
"-J'en peux plus, de cette fille, Tony! J'en peux plus! s'ecria t'elle, en rage.
-Ziva, calme toi. Cht....Voilà.
Elle le regardait, et lui aussi, la regardait. Il lui prit les mains, et elle dégageait son corps.
-On avait dit au parc, dit-elle, dans un sourire.
-Oui, mais ton parapluie est cassé, il lui répliquait.
Alors elle se laissa bercer tout contre lui, et se faire enrouler dans le manteau de Tony. Une nouvelle fois, elle se dégagea, et le prit par les mains. Elle observait le sol d'un regard impatient, avant de déclarer:
-Alors comme ça, tu ne peux plus te passer de moi? (voir épisode "Vengeance").
-'Faut croire que non.
Cette fois, elle pleurait vraiment. Pourtant, jamais elle ne pleurait. Elle suffoquait encore un peu, mais elle déclara:
-Tony, tu sais depuis quand on ne m'a pas dit ça? En fait, on ne me l'a jamais dit. Mais tu sais depuis quand j'espèrais que tu me le dise? Il y a exactement 3 personne que j'ai aimé. Elle ont toutes les trois été tuée par mon père.
Puis elle sentit Tony lui encadrer le visage de ses mains, et lui soulever le me ton pour qu'elle soit obligée de le regarder.
-Ziva, pourquoi tu me dis ça?
Elle haussa les épaules, les yeux dans le vague.
-Peut-être parceque...
Toujours les larmes aux yeux, elle enfouît son visage dans son cou.
-Peut-être parceque je t'aime? Ou alors parceque je suis une folle dingue? Mais je penche plus pour la première option.
-C'est celle que je préfère.
-Moi aussi. Tu sais, ces trois personnes, elles n'étaient rien, comparée à toi. Et puis avec eux, tout commence par un baiser, alors qu'avec toi, ça commence depuis... Depuis toujours. Mais, aujourd'hui, ça commence plutôt au téléphone, non?
-On a qu'à continuer maintenant, proposa t'il.
Seul un aveugle ne verrait pas la joie dans les yeux de Ziva. Oui, ils étaient pleins de joie lorsqu'il approchait son visage. Et ils s'ecarquillèrent quand il l'embrassa. Alors, elle lui rendit son baiser, les yeux clos, car c'était comme un rêve. Elle l'enlaçait à ne plus le lâcher, et quand il s'arrêtèrent, ils se prirent la main et se rapprochèrent l'un de l'autre.
-On marche?
Ils marchèrent donc, silencieux, sous la pluie. D'un coup, elle le lâcha, et se retourna vers lui, inquiète.
-Tony, que va dire Gibbs? Qu'est ce qu'il va dire, Tony?
-Je n'en sais rien Ziva. Tout ce que je sais, c'est que tu es crevée. Je vais te ramener chez toi. Et ne t'en fais pas pour Gibbs.
Il la ramena, la pluie trampant leurs visages, malgrès leur abri de tissus.
-Ton mascara a coulé.
-Tant pis.
Ils arrivèrent devant le bâtiment, où Tony s'apprêtait à lui dire aurevoir, quand elle lui ordonna:
-Tu monte.
-Ziva...
-Tu monte.
Il la suivit donc jusqu'à son appartement, où elle lui força de rentrer.
-Ziva, je t'en prie.
-Tûtût.
Vaicu, il entra chez elle, se remémorant sa dernière visite, il y a longtemps, et pour des circonstances assez tristes.
-Ça sent le Ziva ici.
-Tu t'imaginais une maison décorée de milles sortes d'armes,  pas vrai?
-C'est probable.
Il lui donna un dernier baiser sur le front, avant de mieux l'observer.
-Je ne savais pas que tu jouais les romanciers. Je vais me doucher, n'en profite pas pour me faire une farce, sinon... Sinon, je me jette sur toi.
-alors peut être que je te désobéirais.
Elle entra dans la salle de bains, rouge de plaisir. Elle s'observa mieux dans le miroir, plissant les yeux.
-Alors ça y est, on est ensemble? Plus de 4ans que je me demande comment faire, et il suffit qu'une peste aille fouiller dans les sentiments pour que je me jette dans le verre? Elle se regarda un dernière fois avant de passer sous la douche. Puis elle se souvint qu'elle avait oublié sa chemise de nuit dans sa chambre, et elle se surprit à sourire.
-Tony, t peux me passer ma chemise de nuit, dans la chambre, s'il te plaît? Elle est sur mon lit.
Silence.
-...D'accord, mais je te signale que tu es dans la salle de bains.
-Et alors?
Et alors... Il entra. Elle était toujours sous la douche, où la vitre était floue.
-Tu me passe la serviette blanche?
Il hésitait. Il se contenta de la lui tendre, mais Ziva lui pris le bras, lui faisant comprendre que l'accès était autorisé.
-Ziva...
-Tais-toi.
Elle enfila rapidement sa serviette, parcequ'elle ne savait pas ce qui allait suivre. Alors il la prit dans ses bras et l'embrassa, et elle se laissa mourir au creu de ses bras, savourant cet instant.
-Je n'ai jamais été aussi heureuse, Tony.
Mais elle était fatiguée, et elle bâilla. Alors il la prit dans les bras, et pour ne pas tomber, elle s'agrippa à son cou. Et elle poussa un cri de surprise joyeux lorsqu'il  la lançait dans son lit. Et maintenant qu'elle en avait l'occasion, elle mis sa nuisette, sous les yeux de Tony, qui siffla, l'air émerveillé.
-Tony!
Elle fit mine de se jeter sur lui, mais se contenta de poser la tête sur son torse. Il lui caressait les cheveux, tandis que, la mains dans son teeshirt, elle s'amusait à tortiller les poils de son torse, en le dévorant des yeux.
-Tu es heureuse?
Elle lui donna un légé coup de poing sur l'épaule.
-Comment ose tu me poser la question?"




J'espère que ce premier chapitre vous a plus, n'hésitez pas à commenter. Je rajouterais les photos de mon ordi, je n'arrive pas à screener de mon ipad2. ^-^


Chapitre deux. 06/01/2012

Episode un: Quand les secrets ne peuvent êtres gardés plus longtemps...
Ziva se réveillait en sursaut, clignant les yeux, éblouie pas le soleil. Elle se demanda si c'était un rêve, car ça en avait vraiment l'air. Puis elle découvrit un creux tiède sur le côté du lit, et elle aperçut un petit mot: "Non, Ziva, tu n'as pas rêvé. Je suis partit se matin, à toute à l'heure. Et ne t'inquiète pas pour Gibbs.". Elle s'habilla en vitesse, se coiffa et se maquilla, puis s'en alla au centre du NCIS. Arrivée là-bas, elle n'alla pas directement à son bureau, et descendit au labo.
-Abby!
Elle courut la rejoindre, et ne pût retenir ses larmes.
-Ziva? Qu'est-ce qui se passe? Ziva, calme-toi! Chtt...Et explique moi tout.
Alors elle lui raconta tout. Jusqu'au moindre détail inutile, tout, sans exeption.
-Qu'est-ce que va dire Gibbs, Abby? Qu'est-ce qu'on va devenir?
-Oh, Ziva, je suis si fière de toi! Enfin, vous vous décidez à faire le premier pas! Tu n'as aucun raison de t'inquiéter, je suis sûre que Gibbs comprendra.
-Elle a raison, Ziva, déclara une voix grave.
Alors celle-ci se retourna, joignit les mains à sa bouche, et écarquilla les yeux, titubante. Mais Abby la rattrapa avant qu'elle ne tombe, et pris le soin de l'assoir sur une chaise.
-G...G-Gibbs... Je suis désolée, j-je peux tout...
-Calmez-vous, Ziva David. C'est un ordre. Depuis quand, vous, tous les membres du NCIS, respectez toutes mes règles? Il y en a bien que vous avez grillé, n'est-ce pas? Et je ne dis rien, peux être une tape sur la tête de Tony, mais pas plus. Pourquoi celle-ci, la numéro 12, serait-elle plus importante que les autres? Vous êtes restés là, comme les  deux enfants timides et idiots que vous êtes, pendant des années. J'ai cru que jamais vous ne finirez par vous avouer vos sentiments. Et vous avez tenus bien plus que je ne l'imaginais. Je veux juste qu'au boulot, vous restez les deux imbéciles qui se chamaillent à longueur de journée, pour un oui ou pour un non, c'est clair?
-O-Oui... Gibbs. Je...Merci, merci beaucoup, Gibbs.
Et Abby applaudit, et déclara,sous l'oeil interrogatif de Ziva:
-Vive le nouveau couple!
-À présent, Ziva, montez à votre post. De plus, il me semble qu'il vous cherche.


*
-Tony! Il faut que je te parle, c'est urgent!
-Parle-moi.
-Tony!
-Bon, bon, d'accord!
Elle l'entraina aux wc pour femmes, tourna ses talons dans sa direction, et ne pu garder pour elle son histoire une seconde de plus:
-Écoute, commença-t-elle, Gibbs sait tout. En arrivant, il fallait absolument que... Je parle à Abby. Je lui est tout dit, et je ne me suis pas rendue compte que Gibbs était arrivé au début. Ce qui fait qu'il a eu le loisir de tout entendre. Cependant.. Je n'sais pas. Il m'a dit que ce n'était pas grave, qu'il ne comprenait pas pourquoi on respectait cette règle et pas les autres, qu'elle n'était pas plus importante. "Les règles sont faites pour être grillées". Je pense qu'elle est pour nous, non?
Il gardait dans le vide, en réalisant ce qui leurs arrivaient. Puis il leva ses prunelles et les planta dans ceux de Ziva, qui y découvrit le bonheur et la joie. Il sourit, et elle se jeta dans ses bras.
-Oh, Ziva...
-Chut. Moi aussi.
Il la prit par la main, mais elle eue le regret de la lâcher lorsqu'il arrivèrent à leurs bureaux. McGee les regarda, perplexe:
-Où sont passées vos disputes incessantes?
-On nous les a volées, plaisanta Ziva.
-Et vous n'avez pas prévenu la police?
-On en a pas besoin, intervint Tony.
-Non, sérieusement, qu'est-ce qui se passe?
Ziva fixa le sol d'un air hésitant, puis se tourna vers Tony, qui lui fit comprendre qu'elle faisait comme elle voulait.
-Vous cachez quelque chose?
-Sauf que presque tout le NCIS le sait, répliqua-t-elle.
Une nouvelle fois, elle fixa un point invisible au sol, puis, bien franchement, elle regarda McGee, et lui avoua ce qui lui tournait dans la tête.
-On est en couple.
Il écarquilla les yeux, et compris qu'il devait dire quelque chose.
-Félicitations. Depuis quand, ajouta-t-il après un pause.
-Depuis hier soir.
-Et Gibbs?
-Il est au courant. Abby aussi, lui appris Ziva.
Puis elle pianota sur les touches de son clavier, lui faisant comprendre que la conversation était close.
A la pause, elle quitta son bureau pour s'acheter une bouteille au distributeur. Elle surprit Tony à la suivre. Elle fit semblant de ne pas le voir, choisit sa boisson,et s'apprêtait de mettre les pièces dans le distributeur quand Tony jeta les siennes avant elle et s'écria:
-Cadeau de la maison!
-Mh, merci, mais depuis quand la maison fait des cadeaux, dit-elle en prenant sa bouteille.
-Depuis... Maintenant!
-La maison s'améliore. Si on allait voir Abby? Je suis sûre qu'elle veut te voir.
-Pourquoi pas?
Ils entrèrent dans l'ascenseur et en sortirent au Labo, main dans la main.
-Tony!!! s'écria Abby. Bravo! Tu as là la plus belle et séduisante fille du monde, alors t'as intérêt à en prendre le plus grand soin, ok?
-Même sans tes conseil, j'l'aurais fait, Abby.
Ziva rougit un peu, un sourire au coin des lèvres. Puis elle se ressaisit et s'adressa à son amie:
-Ça te dit d'aller au centre commercial, après le boulot, Abb'?
-Ouais, avec plaisir!
Soudain, un flash envahi la salle, et le couple regardèrent sans comprendre Abby les mitrailler des photos.
-Attendez là une seconde.
Elle se dirigea vers son ordi, mettre la carte SD et y transférer ses œuvres. Puis la photocopieuse soupira,  et Abby accouru la rejoindre d'un air joyeux. Puis elle en sortit trois copie, et en donna une pour Ziva, une pour Tony, et s'en garda une.
-Abby, s'il y a une personne géniale ici, c'est toi!
-Et moi? gémit Tony.
-Et toi, dit-elle en lui quémandant un bisous.
-Bon, on va dépasser la pause, là, Ziva.
Ils repartirent, le flash d'Abby derrière eux, mais ils s'en fichaient, car ils étaient déjà partits vers des horizons plus intimes.

Chapitre trois. 24/01/2012

Episode un: Quand les secrets ne peuvent être gardés plus longtemps...
"-C'était super, Ziva, cette fin d'aprem!
-Oui, en effet, on a déniché pleins de trucs!
-Et on a laissé du temps à ton gentleman pour...
-Abby, lui coupa-t-elle.
Les yeux des jeunes femmes pétillaient de malice.
-Quoi, répondit-elle de son ton innocent et aigu.
Elle marchèrent jusque la voiture rouge flash d'Abby et prirent la direction de l'appartement de Tony.
-Abby...Tu crois que...Que Tony m'en veux encore d'avoir douté de sa confiance quand...Quand il a tué Rivkin...?
Abby déposa délicatement sa main sur la joue de Ziva, pour réconforter celle ci.
-Ziva-belle, commença-t-elle, il était perturbé que tu doute de lui, très, et je peux te dire qu'il était dans un sale état, lorsque tu es repartie en Israël. Il faisait régulièrement des recherches sur toi, pour voir comment tu allais. Et ce fut le premier à se rendre compte de ta disparition, en le découvrant sur un site de ton pays natal. Gibbs est partit à ta recherche avec McGee et lui, et il était très inquiet pour toi. Il avait peur, Ziva. Peur comme si sa vie en dépendait. Comme si tu étais sa propre vie. Quand tu es rentrée avec eux, je l'ai surpris à regarder la photo, tu sais, celle avec toi dessus, à Paris. Tu ne peux pas savoir comme il était perturbé, Ziva. Mais, jamais, au grand jamais, il t'accepterait dans sa vie pour ensuite te faire souffrir. Surtout comme il tient à toi. Depuis toujours, il tient à toi Ziva, tu m'entends?
-Oui, je t'entends, Abby.
-Ziva, tu pleures? Eh, Ziva, calme toi!
-Si tu savais comme ça me touche, Abby. Je pense que je devrais lui présenter mes excuses...
-Je crois, oui. Mais pas tout de suite, Ziva. Le temps l'a déjà effacé.
Elles parlèrent encore pendant le reste du trajet, puis vint le moment de se dire aurevoir, la voiture posté devant l'immeuble
-Bisous, Abby, et merci!
-De rien, ma belle. Bonne soirée!
Elle partit, entra dans l'immeuble, puis rejoignit le numéro de l'appartement. Elle toqua, puis attendit que Tony lui ouvre, ce que celui ci se hâta de faire:
-Bonsoir!
-Bonsoir, Ziva. Entre, et fais comme chez toi.
-Dac'. Mais je vais quand même te demander où je pourrais mettre mes affaires.
-Suis moi.
Il l'entraîna dans sa chambre, où elle y déposa ses affaires, avant de tourner les talon et d'avancer dans la direction de Tony, pour lui quémander un baiser qu'il lui donna aussitôt.
-Je...je t'aime, Tony, dit-elle, sincère, malgré son ton hésitant.
-Moi aussi, Ziva.
-Je...je suis désolé de ne pas...avoir eu confiance en toi, lorsque... Tu as tué Rivkin.
-Je te pardonne, Ziva. Depuis toujours. Et je voudrais que tu m'excuse de l'avoir t...
-C'est déjà fait, Tony.
Ils restèrent là, à se peloter, où Ziva finit par s'endormir, laissant ainsi l'occasion à Tony d'aller préparer le dîner. Elle se réveilla en douceur, une demi heure après, et le chercha, pour finalement le trouver dans la cuisine.
-Je me suis endormie?
-Apperement.
-L'amour rend tellement aveugle qu'on finit par s'en épuiser les yeux.
-À table! Désolé, c'est pas unresto très...
-Je m'en fiche, Tony. Le fait que tu sois là, il se transforme en 1000 étoiles.
Il en rougit de plaisir, tandis qu'elle s'installait à table.
-Je suis pas un très bon cuisinier, tu sais...
-Chut, dit-elle, en lui déposant son doigt sur ses lèvres.
-Bon appétit.
Ils finirent leur repas entre rires et sourires, joie et bonne humeur.
Puis il regardèrent un film, où Ziva, une nouvelle fois, tomba de sommeil dans les bras de Tony. Il alla la coucher, lui mit sa chemise de nuit, malgré l'hésitation, puis se joignit à la danse. Comme elle, il n'eu pas de difficulté et s'endormi sans aucun mal.


*
Le soleil filtrait entre les rideaux de la chambre, lorsque Tony se réveillait. Chaque jour lui semblait plus magnifique les uns des autres. Il secoua légèrement le bras de Ziva car il était assez tard et qu'ils devaient aller au centre du NCIS.
-Ziva, tu dors?
Elle se mitles mains sur les oreilles et poussa un gémissement.
-Ziva, allez...!
Elle lui mit la main sur sa bouche pour le faire taire, et grommela une nouvelle fois.
-Ziva, ma chérie, lèv...
Cette fois, elle ouvrit entièrement les yeux, des yeux surpris, écarquillés. Elle releva la tête et le fixa des yeux.
-T-Tony... Tu... Tu m'as appelé "ma chérie"...?
-Si ça ne te plaît pas, je peux toujours m'arrêter... Je ne voulais pas te brusquer.
-Tony... Tu es si idiot. Et si... À la fois... Je ne sais même pas. Oh, et puis zut. Je t'aime et puis voilà.
-Je sais, moi aussi, ma belle."




    [...]

Chapitre quatre 24/01/2012

Episode un: Quand les secrets ne peuvent être gardés plus longtemps...

Tony et Ziva s'en étaient aller au centre du NCIS, où ils étaient chacuns à leurs bureaux. Tout ce déroulait merveilleusement bien. Pourtant, Ziva était complexée. Tony, qui jusqu'à présent se comportait parfaitement, n'avait pas mentionné une seule fois l'anniversaire de la jeune israélienne. Or, c'était aujourd'hui. Celle ci n'en fit rien et descendit voir Abby vers 10heures.
-ZIVA!!!cria son amie en se jetant dans ses bras. Joyeux anniversaire ma chérie! Happy birthdays!
-Merci. Merci, Abby!
-Viens par ici ouvrir ton cadeau.
-Mais...Abby, fallait pas!
-Biensur que si! Allez, arrête de chipoter et ouvre moi ça!
Elle lui tendit un sac que Ziva reconnue. Le symbole dessiné dessus était celui d'une petie boutique qu'elle appréciait beaucoup. Elle s'empressa d'ouvrir le papier cadeau, avant de découvrir une magnifique robe dans les ton marron-taupe, le bas à froufrous. Elle était toute simple, mais affreusement jolie. Ni trop longue, ni trop courte, elle pouvait se porter à toutes les occasions.
-Oh... Merci Abby! Elle est magnifique, merci, merci!
Elles continuèrent à parler, puis Ziva pris l'acsenceur en remerciant Abby une dernière fois. Elle partit s'installer à son bureau, et y découvrit une petite boite argenté, étiquetée d'un petit mot: "Pour ma petit beauté.". Elle regarda Tony qui fit mine de ne rien voir, soit disant plongé dans son travail. Alors en retenit son attention sur la boite, qu'elle ouvrit. Elle écarquilla les yeux en y découvrant des bijoux de valeur. Elle la referma aussitôt et partit avec aux toilettes des femmes. Elle resta là, la contemplant, avant d'envoyer un message à Abby lui disant de la rejoindre.
-Ziva, ça va? dit une voix qu'elle reconnue aussitôt.
Celle-ci fit volte face pour plonger dans les bras de Tony, pleurant d'un bonheur ivre.
-Joyeux anniversaire, petit beauté.
-Tony! Merci... Merci. Merci. Je...
Elle recula, reprenant son souffle, avant de l'embrasser affectueusement, lui transmettant tout son amour, car elle était incapable de l'exprimer autrement.
Derrière eux, ils sentirent la porte s'ouvrir. Ziva comprit que c'était Abby, et, toujours les yeux clos par les sensations, elle montra la main d'un signe de stop à son amie, lui disant de rester, qu'elle était à elle dans un instant.
-Je peux revenir, si vous voulez...
-C'est bon, Abby, dit Tony, embarrassé.
Alors celui ci mit à Ziva les bijoux qu'il lui avait offert: des boucles d'oreilles pendantes en or, avec une étoile de David au bout de chacune, et un bracelet également en or, orné de nombreuses étoiles de David.
Il se pencha à son oreille pour lui murmurer:
-À notre amour. Joyeux anniversaire, puce.
Elle rougit, et celui ci s'en alla, laissant seules les deux femmes.
Abby, l'air excitée, se tourna vers Ziva d'un air satisfait:
-C'est trop mignon! Mais dis moi, on a bien fait de lui laisser le temps, à ton chéri.
-Arrête ça, dit-elle, amusée.
-Montre moi un peu ce qu'il t'a offert.
Abby prit un air content, car elle sentait la joie dans les yeux de Ziva.
 
[...]